Légalisation de documents

Sur cette page, vous trouverez toutes les informations concernant la légalisation d'un document.

  1. Dernière mise à jour le

La légalisation des documents officiels de l’Ouganda et du Soudan du Sud


Seuls les documents légalisés par le Ministère des Affaires étrangères de l’Ouganda et/ou du Soudan du Sud peuvent être authentifiés ou légalisés par l’Ambassade de Belgique. Lorsqu'une copie conforme est requise, vous devrez d’abord vous adresser à l'administration, l'organisme, l'entreprise, l'école... qui a émis l'original de votre document, pour en faire établir une copie conforme par leurs soins. Cette copie conforme doit également être légalisée par le ministère des Affaires étrangères de l’Ouganda et/ou du Soudan du Sud. Les cachets sur le document ne doivent pas dépasser les 6 mois.

Pour cela, vous devrez fixer rendez-vous

Veuillez demander les informations bancaires à la réception avant d'effectuer un paiement.


eLegalisation


Le 2 novembre 2020, l’Ambassade de Belgique à Kampala a lancé le programme eLegalisation.

Concrètement : les documents destinés à la Belgique seront légalisés de manière électronique, il n’y aura plus de stickers sur les documents papier.

Chaque demandeur recevra un courriel ainsi qu’un reçu mentionnant le lien pour accéder au document légalisé. Dans le courriel et sur le reçu seront mentionnés un numéro de dossier et une date de délivrance (dite date de ‘clôture’).

La légalisation électronique pourra être consultée et téléchargée via le site legalweb.diplomatie.be à l’aide du numéro de dossier ET de la date de délivrance (date de clôture sur le reçu).

Le document original et une copie du reçu devront être envoyés à l’autorité pour laquelle la légalisation est demandée.
 

Un document officiel et légal dans un pays ne l’est pas automatiquement dans un autre. C’est pour cette raison que vous devez d’abord faire légaliser vos documents avant de pouvoir les utiliser à l’étranger.

La légalisation certifie l'origine d'un document. C'est une confirmation officielle de la véracité de la signature, du timbre ou du sceau du fonctionnaire qui a signé le document.

Il n’y a pas que la signature de celui qui a délivré le document qui est légalisée mais aussi, par extension, la signature de l’officier qui a légalisé le document. Chaque signature/timbre/sceau est légalisé(e) par celui qui est compétent pour le faire et qui connaît cette signature, ce timbre, ce sceau. Ceci explique pourquoi plusieurs légalisations - dans un ordre bien défini - sont souvent nécessaires.

Lire plus sur le site du SPF Affaires étrangères